Skip to content Skip to footer

L’eau doit rester notre bien commun : Non aux méga-bassines !

L’agro-industrie a décidé de lancer une vaste entreprise d’accaparement de l’eau au détriment de la qualité et du partage de ce bien commun. Avec le soutien actif de l’État, des dizaines de « méga-bassines » menacent d’être construites partout sur le territoire en commençant par la zone du marais Poitevin, deuxième plus grande zone humide en France (après la Camargue). Ces ouvrages de stockage hydraulique massif ont pour but de garantir coûte que coûte la poursuite d’un modèle agricole industriel destructeur du vivant et prédateur des paysannes et paysans, et destinés, pour l’essentiel, à alimenter la spéculation sur les marchés internationaux, l’agro-industrie ou encore les usines de méthanisation. Financé avec de l’argent public à plus de 80 %, ce projet catastrophique porté par l’agro-industrie est soutenu par le gouvernement pour sauver un mode de production agricole destructeur, dopé aux pesticides, et très peu résilient face au dérèglement climatique et ses sécheresses.
Le collectif « Plus jamais ça » se bat pour une agriculture inscrite dans la transition écologique, qui permette le respect de l’environnement, l’installation de paysannes et paysans nombreux pour aboutir à la souveraineté alimentaire.
Comme nous l’avons développé dans notre Plan de rupture,  cet autre modèle est possible et passe notamment par une agriculture paysanne qui sorte de la dépendance aux énergies fossiles, aux OGM et aux autres pratiques de l’agro-industrie nuisibles à l’environnement, aux agriculteurs-trices et à la population.
En ce sens, nous soutenons cette lutte contre les méga-bassines et les mobilisations contre leur construction, leur extension.